Attentats, médias et société : quelles pistes pour la recherche ?

« Attentats, médias et société. Quelles pistes pour la recherche ? »

Lundi de l’INA – 7 novembre 2016

arton6795

Le lundi 7 novembre 2016, dans le petit auditorium de la BNF, trois équipes de chercheurs, ayant répondu à l’appel « CNRS Attentats-Recherche », ont présenté leur projet de recherche : ASAP (« Archives Sauvegarde Attentats Paris »),  SENSI-TV (« Sensibilité au traitement télévisuel du terrorisme ») ainsi que le projet REAT. Ils sont revenu sur la médiatisation des faits et sur le rôle particulier des réseaux sociaux dans la circulation de l’information, mais aussi dans l’expression des réactions des citoyens, entre sidération, solidarité et émotion.

 Les projections d’archives audiovisuelles issues du fond de l’INA ont permis d’illustrer l’évolution du traitement médiatique des attentats sur près de quarante ans de télévision.

Cette séance a également permis de présenter les archives de tweets de l’INA et les possibilités offertes par ces fonds pour les chercheurs.

Les intervenants :

Romain Badouard, Université de Cergy-Pontoise, Thomas Drugeon, responsable du dépôt légal du web à l’Ina, Nicolas Jacobs, journaliste, médiateur de France 2, Amandine Kervella, Université de Lille 1, Pierre Lefébure, Université Paris 13, et Claire Sécail, CNRS, auteurs de Le défi Charlie. Les médias à l’épreuve des attentats (Lemieux, 2016), Valérie Schafer, CNRS, historienne, Gérôme Truc, CNRS, auteur de Sidération, une sociologie des attentats (PUF, 2016).

Soirée animée par Hervé Brusini, France Télévisions.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *