Novembre 2015 : les collectes des hommages en France

Si seulement trois villes ont procédé à des collectes des hommages sur les mémoriaux éphémères après les attentats de janvier 2015, la communauté archivistique française s’est plus fortement mobilisée après les attentats du 13 novembre.

Les archives de Paris

Alors que les archives de Paris n’avaient pas entrepris de collecte en janvier 2015, Guillaume Nahon, l’actuel directeur, a mis en place un vaste projet de sauvegarde des hommages après les attaques terroristes à Paris et Saint Denis en novembre 2015. Un groupe de travail composé de chercheurs (plusieurs membres du projet REAT) et de membres de la mairie de Paris, a également été créé pour guider et orienter sur les méthodes de collecte.

Les collectes ont ainsi débuté le 13 décembre 2015 et se sont échelonnées sur plusieurs mois. Dix sept agents des archives de Paris ont fait partie de l’opération, accompagnés par des agents du service de la Propreté de Paris en charge du nettoyage des mémoriaux. À chaque opération, les autels de rue étaient réduits afin de limiter progressivement leur présence dans l’espace public urbain, et des hommages étaient collectés. C’est environ 7900 documents qui ont pu être sauvegardés sur les cinq lieux des attentats. Ce fond est complété par : des reportages photographiques sur les mémoriaux et dans les rues de Paris afin de photographier les oeuvres de street art, des documents papiers et numériques produits ou reçus (registres de condoléances, correspondances, dessins, etc) par les établissements scolaires et autres services publics parisiens, et plus d’une vingtaine de dons d’archives privés proposés par des particuliers et des artistes (photographies, messages de condoléances, dessins d’enfants, etc.).

Plusieurs projets de valorisation ont été réalisés ou sont encore en cours d’élaboration. D’une part, la mise à disposition des documents par consultation sur place ou sur le site internet grâce à la mise en ligne d’une partie du fond. D’autre part, deux expositions temporaires ont été organisées pour présenter les hommages au grand public : une première exposition dans le hall des archives de Paris pour les journées du patrimoine, et une seconde,  en partenariat avec l’association Life for Paris, dans le cadre des commémorations, un an après les attentats du 13 novembre. À noter également, la publication d’un livre reproduisant un millier d’hommages : Je suis Paris aux éditions Michel Lafon.

Les archives municipales en Province

Une dizaine d’archives municipales françaises ont collecté les hommages déposés sur les parvis des hôtels de ville et  places communes de leur ville. Dans la liste, Rennes, Toulouse et Saint-Étienne, ce qui permettra de comparer avec les fonds de janvier 2015.

Villes concernées lieu de la collecte date
Rennes Hôtel de ville, place de la mairie 30 nov. 2015
Toulouse Hôtel de ville, place du Capitole 23 nov. 2015
Saint-Étienne Hôtel de ville, place de l’hôtel de ville
Orléans Place de la République et place du Martroi
Lyon Place Bellecour et place des Terreaux dec. 2015
Annecy Mairie, place de l’Hôtel de ville 27 dec. 2015
Troyes Hôtel de ville, place Alexandre Israël dec. 2015
Montpellier Place de la Comédie 7 janv. 2016
Dijon Place Darcy 22 janv. 2016

Enfin, le musée Carnavalet a également collecté des objets en 3 dimensions.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *