Les graffiti post-attentats de janvier 2015

Un séminaire de recherche international sur le thème « Pouvoir, force et contrôle des écritures exposées » se tiendra à Rennes les 9 et 10 décembre 2017.

 affiche-dece-16-v3-1

Maëlle Bazin interviendra sur le thème : « Sacralisation des écritures exposées en situation de crise :  les graffiti post-attentats de janvier 2015 ».

Résumé de l’intervention : Alors que des milliers de personnes se rassemblent sur les places communes des villes et villages français en réaction aux attaques terroristes des 7, 8 et 9 janvier 2015, de nombreux écrits envahissent l’espace public urbain. Ces écritures exposées, majoritairement constituées par des ré-appropriations de la formule « Je suis Charlie », relèvent de mécanismes de deuil. À Paris, on observe une concentration des messages dans certains arrondissements et sur les mémoriaux éphémères constitués directement sur les sites des attentats, mais également à la place de la République. Comme après le 11 septembre 2001 à New York, le 11 mars 2004 à Madrid ou le 7 juillet 2005 à Londres, un délai particulier a été accordé à ces écrits par les pouvoirs publics : la mairie de Paris mais aussi d’autres communes en France, ont demandé aux services de nettoyage publics et privés de suspendre ou d’adapter leurs interventions. Ces directives alimentent l’hypothèse d’une d’instrumentalisation des expressions éphémères dans le cadre de politiques commémoratives et mémorielles. Cette étude se base sur des observations ethnographiques, des entretiens avec des agents de la Direction de la propreté de Paris et sur des archives photographiques de deux sociétés privées de nettoyage des graffitis parisiens.

Programme complet du séminaire :

capture-decran-2016-11-28-a-16-44-49

Direction scientifique : Christine RIVALAN GUEGO (Université Rennes 2) et Antonio CASTILLO GOMEZ (Universidad de Alcala)

Contact : christine.rivalan-guego[at]univ-rennes2.fr

Organisateurs : Groupe de Recherche sur Culture Écrite et Société  (GRECES) et Groupe romaniste, Centre d’Étude des Littératures et Langues Anciennes et Modernes (CELLAM EA 3206), Université Rennes 2. Groupe de recherche Lectura, Escritura, Alfabetización (LEA) et Seminario Interdisciplinar de Estudios sobre Cultura Escrita (SIECE), Universidad de Alcala. École des hautes études hispaniques et ibériques, Casa de Velázquez, Madrid.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *