Tous les articles par Maëlle Bazin

Mémoire vive – Chroniques d’un quartier, Bataclan 2015-2016

Mémoire vive – Chroniques d’un quartier, Bataclan 2015-2016

Par Sarah Gensburger

Éditions Anamosa, 224 pages

Pendant près d’un an, Sarah Gensburger, sociologue au CNRS et habitante du XIe arrondissement de Paris, à mi-chemin entre la place de la République et le Bataclan, a observé son quartier pour se saisir des réactions sociales aux attentats à l’échelle locale : les discussions dans la rue, dans les commerces, à la sortie de l’école, l’évolution des mémoriaux éphémères, les graffitis, la présence de drapeaux, etc. Ce livre regroupe les chroniques qu’elle a publié sur son blog : quartierdubataclan.wordpress.com

Écouter les premières pages lues pour vous.

Voir l’article de Slate sur ce livre.

De la rue aux archives : les hommages aux victimes des attentats

Journée d’études

« De la rue aux archives :
les hommages aux victimes des attentats »

Mercredi 18 janvier 2017
de 10h00 à 17h30

Archives de Paris
18 Bvd Sérurier, 75019 Paris

En réaction aux attentats de janvier et novembre 2015, des millions de personnes descendent dans les rues pour manifester leur soutien aux victimes et faire front aux terroristes. Des mémoriaux éphémères apparaissent alors sur les sites des attentats, mais également à la place de la République à Paris, et sur les parvis des mairies en Province. Sur ces lieux de deuil et de rassemblement, des objets et messages s’accumulent : fleurs, bougies, peluches, mais aussi des photos, des dessins, et des textes, écrits à la main ou tapés à l’ordinateur. Le phénomène se reproduit en 2016 après les attentats de Bruxelles et de Nice notamment. Plusieurs archives françaises ont pu collecter ces témoignages, qui informent non pas sur les attaques en elles-mêmes, mais sur les réactions sociales que celles-ci produisent.

Cette journée d’études est un bilan d’étape sur le travail de collecte des messages post-attentats accompli par diverses institutions archivistiques françaises, dont les Archives de Paris, et sur les premiers résultats de plusieurs recherches scientifiques en cours. Continuer la lecture de De la rue aux archives : les hommages aux victimes des attentats

La topographie légendaire de la place de la République : du 13 novembre au 100 mars

Dans le cadre du séminaire « Politiques des sciences »

à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales

Le 1er décembre 2016  de 17h à 20h,
salle M. & D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris

sur le thème « Nuit debout : premiers regards sociologiques »

Interviendra Sylvain Antichan (ISP – Paris Nanterre)
« La topographie légendaire de la place de la République :
du 13 novembre au 100 mars »

Ainsi que Myrtille Picaud (CESSP-CSE) et Isabelle Mayaud (CRESPPA-LabTop) : « Musique debout »

Séance animée par Manuel Cervera-Marzal

 

Les graffiti post-attentats de janvier 2015

Un séminaire de recherche international sur le thème « Pouvoir, force et contrôle des écritures exposées » se tiendra à Rennes les 9 et 10 décembre 2017.

 affiche-dece-16-v3-1

Maëlle Bazin interviendra sur le thème : « Sacralisation des écritures exposées en situation de crise :  les graffiti post-attentats de janvier 2015 ». Continuer la lecture de Les graffiti post-attentats de janvier 2015

De #jesuischarlie à #offenturen

De #jesuischarlie à #offenturen

Archives et archivage du patrimoine nativement numérique face aux attentats

L’équipe du projet Archives Sauvegarde Attentats Paris (ASAP) organise une rencontre autour des enjeux liés aux mémoires et patrimoine nativement numérique des attentats de 2015.

mardi 29 novembre 2016 de 15h30 à 19h30 

Institut des sciences de la communication

20 rue Berbier-du-Mets, 75 013 Paris, métro Gobelins

Inscription obligatoire

Les attentats qui ont frappé la France en janvier 2015, comme ceux qui se sont produits à Paris et Saint-Denis le 13 novembre 2015, ont donné lieu à une intense activité en ligne au cours des événements et dans les jours qui ont suivi. Quelles ont été les traces numériques laissées par cette réactivité aux évènements ? Comment envisager leur processus de captation et d’archivage en temps réel ? Comment documenter ce type d’archives et de corpus pour la recherche ? Que peut-on retirer de ces sources nativement numériques pour analyser ces événements au plan national et international, mais aussi pour saisir la participation des internautes, les formes d’expression en ligne et le rôle des réseaux socionumériques au cours des journées et dans les semaines qui ont suivi, la communication de crise, ou encore les circulations médiatiques ?

Continuer la lecture de De #jesuischarlie à #offenturen