Le fond « Charlie » au MuCEM

Dans la nuit suivant le 11 janvier 2015, Yves Grenu, membre du collectif Les Balayeuses Archivistiques, est revenu sur le tracé de la marche Républicaine : la place de la République, la place de la Nation, le boulevard Voltaire et les rues environnantes, pour ramasser toutes les traces des rassemblements, pancartes, banderoles, tracts, afin de les sauvegarder. Le collectif avait déjà procédé à deux autres collectes de la sorte les 7 et 8 janvier. Seuls les éléments qui sont tombés parterre sont récupérés. Les membres du collectif opèrent de nuit, à vélo, vers 2 ou 3 heures, avant le passage des services publics de nettoyage,  d’où le nom  « Balayeuses Archivistiques ».

Après avoir échangé avec les archives nationales, c’est finalement le musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) à Marseille qui a intégré à sa collection une cinquante de ces documents. « C’est un support de mémoire exceptionnel. Ces objets ont été conçus dans l’urgence et sous le coup de l’émotion, à partir d’éléments de récupération et sont destinés à être détruits, une fois utilisés », explique Mireille Jacotin, conservateure au MuCEM en charge du pôle « vie publique », au Parisien.

L’intégration de ces objets fait partie d’une politique plus générale de patrimonialisation des éléments de la vie urbaine, déjà entrepris par le musée des arts et des traditions populaires (MATP, fermé depuis 2005), puis prolongée par le MuCEM : « Dans les années 1980, les équipes du musée ont « patrimonialisé » des décors de boutiques et de cafés, pour témoigner des sociabilités induites par des lieux de convivialité extérieurs à l’espace domestique et familial. Le musée s’est également intéressé au monde ouvrier et dès 1968, a fait entrer dans ses collections, des tracts et affiches témoignant des mouvements sociaux du printemps 1968 à Paris. La question de la jeunesse et de sa relation à l’espace public menait naturellement au graff et au tag. »1

1 Voir l’interview de Mireille Jacotin sur le site du musée.

mucem_nous-sommes-charlie_dugudus

Affiche dessinée par Dugudus (Régis Léger) pour les rassemblements du 11 janvier 2015 (papier, 42 x 29,5 cm),don des Balayeuses Archivistiques, MuCEM.


Une réflexion au sujet de « Le fond « Charlie » au MuCEM »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *