Réagir en images. Les documents déposés sur les lieux des attentats du 13 novembre 2015

Rendez-vous de l’Histoire de Blois (10-14 octobre 2018)

Dans le cadre de la 21è édition des Rendez-vous de l’Histoire de Blois, consacré cette année à la “Puissance des images”, Maëlle Bazin et Mathilde Pintault interviendrons le samedi 13 octobre sur le thème : “Réagir en images. Les documents déposés sur les lieux des attentats du 13 novembre 2015”.

En réaction aux attentats du 13 novembre 2015, des milliers de personnes descendent dans les rues pour manifester leur soutien aux victimes face au terrorisme. Des mémoriaux éphémères apparaissent alors sur les sites des attentats et sur la place de la République à Paris, comme dans d’autres villes françaises. Sur ces lieux de deuil et de rassemblement, des objets et messages s’accumulent : fleurs, bougies, peluches, mais aussi des photos, des dessins, et des textes, écrits à la main et dactylographiés.

Plusieurs services d’archives départementales ou municipales s’engagent alors dans la collecte de ces hommages (Toulouse, Rennes…). Les Archives de Paris ont collecté un corpus composé de quelques 7700 documents. Ils ont été classés, décrits, numérisés, indexés et sont accessibles en ligne sur le site internet des Archives de Paris depuis février 2017. La part des images dans cet ensemble est remarquable : 69 % des documents sont porteurs d’images, seules ou associées à d’autres formes de message : cartes illustrées, dessins ou encore photographies.

Les intervenantes se proposent de revenir sur la constitution de ce corpus et la méthodologie de traitement qui lui a été appliquée, et d’analyser le rôle particulier de l’image dans ce mode de réaction aux attentats.

Programme complet disponible en ligne.


Une réflexion sur « Réagir en images. Les documents déposés sur les lieux des attentats du 13 novembre 2015 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.