Tous les articles par Gérôme Truc

Comment archiver les réactions numériques aux attentats ?

Le 56kast, émission du quotidien Libération et de la chaîne Nolife, revient chaque semaine sur l’actualité numérique et scientifique.

Dans son n°94 la chercheuse Valérie Schafer, coordinatrice du projet ASAP, financé par le comité « Attentats-Recherche » du CNRS, est revenue sur les problématiques liées à la collecte et à l’archivage des réactions numériques aux attentats de janvier et novembre 2015, réalisées par les équipes en charge du dépôt légal du web à la BNF et à l’INA.

Remembering the London bombings and compensating the victims

Dans le cadre du Séminaire
« Recherches sur les réactions sociales aux attentats »

Organisé par l’Institut des Sciences sociales du politiques et le Centre de recherches historiques

Le Jeudi 8 décembre 2016, de 10h-12h

interviendra à l’Université Paris Nanterre, Bâtiment Max Weber (W), 3ème étage, salle 332

Dr Matthew ALLEN, University of Leicester
Auteur de The Labour of memory: Memorial culture and 7/7
(Palgrave, 2015)

« Remembering the London bombings and
compensating the victims »

 

allen

L’intervention aura lieu en anglais.

L’université Paris Nanterre est accessible par RER A ou train au départ de Saint Lazare, station « Nanterre Université » : voir le plan d’accès.

 

Journée « Attentats-Recherche »

Colloque

Un an après l’appel à projets lancé par le président du CNRS, Alain Fuchs, à la suite des attentats du 13 novembre, le CNRS organise à Paris, le lundi 28 novembre, une journée de « restitution » des projets  de recherche retenus.

capture-decran-2016-11-25-a-21-08-21

Télécharger le programme du colloque

Voir le communiqué de presse du CNRS : « Face aux attentats : un an de mobilisation au CNRS« 

Les mondes scolaires français au prisme des événements de janvier et novembre 2015

Nouveau séminaire à l’EHESS

par Emmanuel Saint-Fuscien,
maître de conférences de l’EHESS, rattaché au CESPRA

Du 18 novembre 2016 au 19 mai 2017

Les 1er et 3e vendredis du mois de 9 h à 11 h
EHESS, salle 3, 105 bd Raspail 75006 Paris

« Nous interrompons cette année notre séminaire sur les liens entre l’école et la guerre de 1870 à 1945 en Europe, pour nous consacrer aux mondes scolaires français au prisme des attentats de janvier et novembre 2015. Alors même que nous tentions de bâtir une typologie des relations multiformes entretenues entre la guerre et l’école en Europe, les événements de 2015, souvent vécus au sein même des mondes scolaires comme des « actes de guerre », se sont imposés à notre regard.

La façon dont ils ont été représentés par les médias, les enseignants, les élèves, a éclairé, sans doute d’une façon nouvelle, les attentes sociales stupéfiantes entourant l’école du premier et second degré. Les attentats n’ont-ils pas entraîné par ailleurs dans les enceintes scolaires des circulations (inédites ?) de gestes, de mots, de tensions, d’émotions entre élèves et professeurs ? N’ont-ils pas même brièvement bouleversé les procédés de transmission, de mise en récit, d’information, de contextualisation déployés en salle de classe ou en CDI ? Ils ont en tout cas rendu visible les modalités de prise en charge de l’événement de l’administration scolaire (circulaires, minute(s) de silence, injonctions du ministre, des rectorats, des inspections, relai des chefs d’établissement, etc.) Mais de quelle manière ? Avec quels effets ?

C’est l’ensemble de ces questions que nous aimerions aborder collectivement au sein d’un séminaire de recherche dans lequel les étudiants seront pleinement associés. Les validations se feront par travaux, enquêtes de terrain, constitutions de corpus divers (exercices scolaires, dessins,  entretiens, questionnaires, sources administratives, etc. ), mutualisés par des séances de présentations. »

Plus de renseignements sur le site de l’EHESS.